PATRIAM RECUPERARE FICHÉ PAR DISINFOLAB-EU (matricule 38549)

P

Cela pourrait devenir une nouvelle affaire dans l’affaire. En marge de ce qu’il est convenu d’appeler le BenallaGate, nous apprenons qu’une « ONG », sous couvert de statistiques, a fiché plusieurs détenteurs de compte TWITTER dont Patriam Recuperare (matricule 38549). Ces statistiques ont pour objet de mettre en évidence qu’un pourcentage significatif de posts concernant l’affaire Benalla-Macron est issu d’un nombre infime de compte Twitter. L’ombre du Kremlin plane une fois encore au-dessus de l’exploitation qui est faite de cette affaire d’état.

Il serait opportun d’enquêter sur « DISINFOLAB-EU » présentée abusivement comme une « ONG ». Voici 2 liens vers des articles qui soumettent les premiers éléments de réponses aux questions que nous nous posons.

https://www.les-crises.fr/nicolas-vanderbiest-et-le-eu-disinfolab-a-l-origine-d-une-intox-l-affaire-benalla-produit-de-la-russosphere/

https://www.les-crises.fr/tous-fiches-comment-twitter-permet-le-fichage-politique-de-la-population/

Cette affaire dans l’affaire arrive à point nommé. Le « théorème » de Charles Pasqua est devenu une référence des scandales politiques, consistant à rendre illisible une affaire en créant des scandales dans le scandale. Ce qui donnait avec sa verve méditerranéenne :

« Quand on est emmerdé par une affaire, il faut susciter une affaire dans l’affaire, et si nécessaire une autre affaire dans l’affaire de l’affaire, jusqu’à ce que personne n’y comprenne plus rien. »

Pour autant ce fichage rendu possible par TWITTER qui fait commerce de cette activité est inquiétant. Nous reproduisons ci-dessous un document faisant apparaitre un certain nombre de mots clés, qui n’est pas sans rappeler d’autres temps. Sujet particulièrement sensible pour nous Francs-Maçons.

A propos de l’auteur

Stephane Simon

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up