Communiqué de presse du 29 juin 2020

C

COMMUNIQUÉ DE PRESSE du 29 juin 2020

La Fraternelle maçonnique « Le cercle Patriam Recuperare » s’est constituée en avril 2018 pour unir les membres de toutes les obédiences autour du projet de la triple sortie : sortie de la France de l’Union européenne, de l’euro et de l’Otan.

Nous nous interdisons toute ingérence dans le fonctionnement des partis politiques souverainistes. En ce sens, la crise que traverse l’UPR, les graves accusations portées à l’encontre de son président, et la convocation anticipée d’un congrès, ne nous concernent pas.

Cependant, plusieurs membres de la Fraternelle, adhérents de l’UPR, ont fait état de la diffusion sur les réseaux sociaux et par conversations téléphoniques de violations caractérisées de la vie privée ainsi que de propos discriminants sur l’appartenance supposée à la Franc-Maçonnerie de certains candidats, les qualifiant parfois conjointement de sionistes.

Ces propos inqualifiables sont issus de quelques partisans identifiés, proches de François Asselineau. Nous nous permettons de rappeler à ceux qui semblent l’avoir oublié, que depuis l’abolition le 9 août 1944 de la législation antimaçonnique du gouvernement Darlan sous Vichy, l’appartenance à un ordre maçonnique n’est pas un délit en France et ne saurait être constitutif d’une stigmatisation ou d’une discrimination.

Stéphane SIMON
Président du Cercle Patriam Recuperare

A propos de l’auteur

Stephane Simon

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut
Inscrivez vous à notre Newsletter