Charte

C

Nous, Maîtres-Maçons, régulièrement initiés et membres actifs d’assemblées régulièrement constituées à la gloire du Grand Architecte de l’Univers et sous les auspices de la franc-maçonnerie universelle, venus de tous Orients, hommes et femmes libres :

  • Considérant la République française et ses idéaux en péril de disparition sous l’impulsion de politiques décidées sans aucun contrôle démocratique,
  • Considérant que notre pays est littéralement sous occupation de puissances étrangères étatiques et privées,
  • Considérant que le premier hommage du franc-maçon est pour sa Patrie,
  • Considérant que la seule option consiste à mettre un terme à la participation française à l’Union européenne par un « frexit » tel que défendu par l’Union Populaire Républicaine,
  • Considérant enfin qu’il demeure encore parmi certains adhérents ou cadres de l’Union populaire républicaine, des préjugés tenaces sur la franc-maçonnerie qu’il convient de faire disparaître.

DECIDONS :
Nous rassembler en fraternelle formant l’union des idéaux maçonniques et de libération nationale. Cette fraternelle se nomme « CERCLE PATRIAM  RECUPERARE » en hommage au mouvement maçonnique de résistance homonyme qui, durant les années 1940-1945, s’est opposé à l’occupant du moment et aux Lois du gouvernement de Vichy. Lucie Aubrac nous disait que résister est un verbe qui ne se conjugue qu’au présent. Nous faisons nôtre cette citation.

CETTE ASSEMBLEE SE DONNE POUR OBJECTIFS :
De produire des travaux maçonniques, en regard du positionnement de l’Union populaire républicaine, à destination de l’édification des frères et sœurs des puissances maçonniques françaises.

De produire des analyses, accessibles par tous, démontrant la compatibilité entre l’engagement maçonnique et l’adhésion à l’Union populaire républicaine notamment par la rédaction d’un livre blanc.

De faciliter la participation des membres du CERCLE PATRIAM RECUPERARE aux événements et rencontres organisés par les puissances maçonniques françaises et étrangères où la voix de l’Union populaire républicaine mérite d’y être entendue lorsque le thème s’y prête.

D’organiser de tels événements.De prouver, par la diffusion de nos analyses et de nos travaux et par l’exemplarité de nos membres, qu’être franc-maçon n’est pas incompatible avec les idéaux de libération nationale prônés par l’Union populaire républicaine.

Scroll Up