CatégoriesCOMMUNIQUÉ

L’IMPASSE DES REVENDICATIONS DES GILETS JAUNES

L
Gilets Jaunes

Parmi les innombrables revendications des Gilets Jaunes qui se sont fait jour, nous avons relevé, venant d’un collectif du département de la Réunion : « l’abolition de la franc-maçonnerie » et de ses « réseaux d’influences » et un peu plus loin « des capotes gratuites et à volonté ».
Que je sache, la franc-maçonnerie n’est pas un privilège, elle peut éventuellement être dissoute comme cela fut le cas le 1940 par le gouvernement du Maréchal Pétain (1).
Quant à la mise à disposition gratuitement et à volonté des préservatifs , rien de très nouveau puisque déjà en mai 68 un slogan réclamait de « jouir sans entraves ». Rappelons tout de même que la ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé qu’il sera possible, à partir du 10 décembre 2018, d’obtenir des préservatifs remboursés sur ordonnance.
Ce que met en relief la présentation de ces deux propositions, c’est la grande diversité du mouvement des Gilets Jaunes et l’extrême complexité à appréhender ses aspirations. Cet avant-propos dénote le caractère parfois liberticide de certaines propositions ou souvent grotesques et anecdotiques pour d’autres.

Plus sérieusement, les Gilets Jaunes ont envoyé aux médias et aux députés une liste de 42 revendications qui vont bien au-delà de la seule hausse du prix des carburants. Dans ce courrier, les Gilets Jaunes demandent aux députés de transcrire en loi ce qu’ils appellent, les « directives du peuple ». Voici cette première liste.

  1. Zéro SDF
  2. Davantage de progressivité dans l’impôt sur le revenu, c’est-à-dire davantage de tranches.
  3. Smic à 1 300 euros net.
  4. Favoriser les petits commerces des villages et centres-villes. Cesser la construction des grosses zones commerciales autour des grandes villes qui tuent le petit commerce et davantage de parkings gratuits dans les centres-villes.
  5. Grand plan d’Isolation des logements pour faire de l’écologie en faisant faire des économies aux ménages.
  6. Impôts : que les GROS (MacDo, Google, Amazon, Carrefour…) payent GROS et que les petits (artisans, TPE PME) payent petit.
  7. Même système de Sécurité sociale pour tous (y compris artisans et autoentrepreneurs). Fin du RSI.
  8. Le système de retraite doit demeurer solidaire et donc socialisé. Pas de retraite à points.
  9. Fin de la hausse des taxes sur le carburant.
  10. Pas de retraite en dessous de 1 200 euros.
  11. Tout représentant élu aura le droit au salaire médian. Ses frais de transports seront surveillés et remboursés s’ils sont justifiés. Droit au ticket restaurant et au chèque-vacances.
  12. Les salaires de tous les Français ainsi que les retraites et les allocations doivent être indexés à l’inflation.
  13. Protéger l’industrie française : interdire les délocalisations. Protéger notre industrie, c’est protéger notre savoir-faire et nos emplois.
  14. Fin du travail détaché. Il est anormal qu’une personne qui travaille sur le territoire français ne bénéficie pas du même salaire et des mêmes droits. Toute personne étant autorisée à travailler sur le territoire français doit être à égalité avec un citoyen français et son employeur doit cotiser à la même hauteur qu’un employeur français.
  15. Pour la sécurité de l’emploi : limiter davantage le nombre de CDD pour les grosses entreprises. Nous voulons plus de CDI.
  16. Fin du CICE. Utilisation de cet argent pour le lancement d’une industrie française de la voiture à hydrogène (qui est véritablement écologique, contrairement à la voiture électrique.)
  17. Fin de la politique d’austérité. On cesse de rembourser les intérêts de la dette qui sont déclarés illégitimes et on commence à rembourser la dette sans prendre l’argent des pauvres et des moins pauvres, mais en allant chercher les 80 milliards de fraude fiscale.
  18. Que les causes des migrations forcées soient traitées.
  19. Que les demandeurs d’asile soient bien traités. Nous leur devons le logement, la sécurité, l’alimentation ainsi que l’éducation pour les mineurs. Travaillez avec l’ONU pour que des camps d’accueil soient ouverts dans de nombreux pays du monde, dans l’attente du résultat de la demande d’asile.
  20. Que les déboutés du droit d’asile soient reconduits dans leur pays d’origine.
  21. Qu’une réelle politique d’intégration soit mise en œuvre. Vivre en France implique de devenir français (cours de langue française, cours d’histoire de France et cours d’éducation civique avec une certification à la fin du parcours).
  22. Salaire maximum fixé à 15 000 euros.
  23. Que des emplois soient créés pour les chômeurs.
  24. Augmentation de l’allocation aux adultes handicapés.
  25. Limitation des loyers. Davantage de logement à loyers modérés (notamment pour les étudiants et les travailleurs précaires).
  26. Interdiction de vendre les biens appartenant à la France (barrage, aéroport…)
  27. Moyens conséquents accordés à la justice, à la police, à la gendarmerie et à l’armée. Que les heures supplémentaires des forces de l’ordre soient payées ou récupérées.
  28. L’intégralité de l’argent gagné par les péages des autoroutes devra servir à l’entretien des autoroutes et routes de France ainsi qu’à la sécurité routière.
  29. Le prix du gaz et l’électricité ayant augmenté depuis qu’il y a eu privatisation, nous voulons qu’ils redeviennent publics et que les prix baissent de manière conséquente.
  30. Fin immédiate de la fermeture des petites lignes, des bureaux de poste, des écoles et des maternités.
  31. Apportons du bien-être à nos personnes âgées. Interdiction de faire de l’argent sur les personnes âgées. L’or gris, c’est fini. L’ère du bien-être gris commence.
  32. Maximum 25 élèves par classe de la maternelle à la terminale.
  33. Des moyens conséquents apportés à la psychiatrie.
  34. Le référendum populaire doit entrer dans la Constitution. Création d’un site lisible et efficace, encadré par un organisme indépendant de contrôle où les gens pourront faire une proposition de loi. Si cette proposition de loi obtient 700 000 signatures alors cette proposition de loi devra être discutée, complétée, amendée par l’Assemblée nationale qui aura l’obligation, (un an jour pour jour après l’obtention des 700 000 signatures) de la soumettre au vote de l’intégralité des Français.
  35. Retour à un mandat de 7 ans pour le président de la République. L’élection des députés deux ans après l’élection du président de la République permettait d’envoyer un signal positif ou négatif au président de la République concernant sa politique. Cela participait donc à faire entendre la voix du peuple.
  36. Retraite à 60 ans et pour toutes les personnes ayant travaillées dans un métier usant le corps (maçon ou désosseur par exemple) droit à la retraite à 55 ans.
  37. Un enfant de 6 ans ne se gardant pas seul, continuation du système des aides PAJEMPLOI jusqu’à ce que l’enfant ait 10 ans.
  38. Favoriser le transport de marchandises par la voie ferrée.
  39. Pas de prélèvement à la source.
  40. Fin des indemnités présidentielles à vie.
  41. Interdiction de faire payer aux commerçants une taxe lorsque leurs clients utilisent la carte bleue.
  42. Taxe sur le fuel maritime et le kérosène.

Les Gilets Jaunes réclament la justice, les politiques leur doivent la vérité.
Plusieurs propositions contenues dans cette liste ne pourront être mises en œuvre tant que la France restera membre de l’Union européenne. Dans ces conditions, la volonté du pouvoir d’entamer des négociations sur la base de ces propositions est une utopie ou pire un mensonge.
Un mensonge de plus ou un mensonge de trop ?

Samedi 8 décembre, 10.000 mairies rurales ouvriront leurs portes afin de recueillir les doléances de leurs concitoyens.
Cela changera-t-il quelque chose ?
NON !

Nous butons une fois encore sur les traités européens qui font obstacles à la volonté du peuple. La première revendication des Gilets Jaunes devrait être la sortie de l’Union européenne et de l’euro.

(1) https://www.facebook.com/notes/grande-loge-nationale-fran%C3%A7aise/ao%C3%BBt-1940-1941-de-sinistre-m%C3%A9moire-pour-la-franc-ma%C3%A7onnerie/1105226506209321/

JEAN-LUC MELENCHON – DÉGATS COLLATÉRAUX

J

Le Cercle Patriam Recuperare, fraternelle maçonnique interobédientielle mixte qui rassemble les partisans de la sortie de la France de l’Union Européenne, de l’Euro et de l’Otan ne cautionne en aucune manière l’attitude outrancière de Monsieur Jean-Luc Mélenchon lors des perquisitions qui ont été diligentées par la justice à son domicile, aux domiciles de plusieurs de ses collaborateurs ainsi qu’aux sièges des partis politiques en lien avec sa personne.

Pour autant nous trouvons regrettable que l’appartenance de Jean-Luc Mélenchon au Grand Orient de France ait été dévoilée alors que lui-même a toujours refusé de répondre à cette question arguant que cela relevait de la vie privée.

Il est dommageable que certaines personnes se complaisent à organiser la fuite d’informations confidentielles vers la presse. Ainsi apprend-on que Jean-Luc Mélenchon ferait l’objet d’une procédure de suspension temporaire votée à une écrasante majorité (30 membres sur 33) par une instance disciplinaire de l’ordre.

La riposte ne s’est pas fait attendre et une pétition circule pour condamner « l’inquisition en Franc-Maçonnerie » dont Monsieur Mélenchon serait la première victime.
Nous reproduisons ci-dessous le texte en question. 

« Non à l’Inquisition en Franc-Maçonnerie !
Les Sœurs et les Frères soussignés du Grand Orient de France, informés de la décision du Conseil de l’Ordre du GODF, de saisir  la Chambre Suprême de Justice Maçonnique pour traduire le Frère Jean-Luc Mélenchon
 afin de l’exclure de l’Obédience pour des questions totalement profanes qui n’ont rien à voir avec son appartenance maçonnique, sont profondément révoltés et indignés.
La Franc-Maçonnerie n’a rien à faire dans ce problème. Il s’agit de l’attitude d’un Élu de la République qui estime que son droit de citoyen est bafoué par une justice à deux vitesses. «Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir» disait déjà en son temps Jean de la Fontaine. Un Enfant de la Veuve peut ne pas partager le point de vue du Frère Jean-Luc Mélenchon en la matière, mais il est une autre chose que le Conseil de l’Ordre veuille l’exclure pour des raisons profanes.
Serions-nous revenus au temps de la Maçonnerie impériale, de la Maçonnerie d’Etat, où il ne fallait pas déplaire aux puissants, incarnés par le bras séculier du Pouvoir, de la Justice et de la Police ?
Pour les 4 Sergents de la Rochelle, et les Frères Joseph Proudhon, Michel Bakounine, Jules Vallès, Auguste Blanqui, Guiseppe Garibaldi, Paul Lafargue, Charles Longuet, Pierre Leroux,  Elie et Elisée Reclus, Fréderic  Desmons, Jean Zay, Pierre Brossolette, le colonel Eychenne fondateur de Patriam recuperare;
Nous disons Non ! Honte au Conseil de l’Ordre !
Nous appelons les Sœurs et les Frères du Grand Orient de France à manifester leur opposition à une telle mesure d’intolérance antimaçonnique. La Franc-Maçonnerie doit rester le Centre de l’Union et rassembler ce qui est épars. Toute affirmation dogmatique d’intolérance et de  pensée unique doit être bannie à jamais du Grand Orient de France.

Eyschen Christian
Vénérable Maître d‘Honneur de la Respectable Loge L’Homme libre – 32e REAA »

Pour notre part, il nous a été récemment relaté les faits suivants. Un profane a vu sa candidature refusée au sein d’une autre obédience que le GODF parce qu’il avait critiqué l’Union Européenne. Si la révélation de tel fait devait se multiplier à l’endroit de tout profane non formaté par la pensée unique, si les sanctions disciplinaires s’abattaient sur tout membre de nos obédiences au motif de déviance idéologique à la mondialisation ultra-libérale qui semble s’être substituée aux principes de la maçonnerie universelle, alors oui nous pourrions condamner la mise en place par nos obédiences d’une police de la pensée et donner crédit aux propos de ce Frère du Grand Orient qui dénonce pour sa part «l’inquisition en franc-maçonnerie».

Si nous n’y prenons pas garde, la sélection à l’entrée de nos temples de clones à l’idéologie formatée et l’exclusion disciplinaire ou suggérée de nos membres qui ne correspondent plus à la doxa du nouveau monde, risque bien de tuer la maçonnerie.

Stephane SIMON
Président du Cercle Patriam Recuperare

LE CSA REPOND AUX NOMBREUSES PLAINTES DES ADHERENTS DE L’UPR

L

Le Cercle Patriam Recuperare avait, comme de nombreuses personnes, déposé un signalement auprès du CSA concernant la présentation de l’UPR, à l’antenne sur une chaîne de France Télévision, comme faisant partie de l’extrême droite.

4 mois après les faits, le CSA a considéré qu’une faute avait été commise par France 5. Un rappel au respect de l’article 35 de son cahier des charges a été adressé à la chaîne par le CSA.

Le Cercle Patriam Recuperare considère que le rappel à l’ordre de France Télévision ne peut être la seule et unique réponse au préjudice moral porté à François Asselineau, à son mouvement l’UPR à ses adhérents ainsi qu’à ses électeurs. La chaîne France 5 doit ouvrir son antenne à François ASSELINEAU, au titre du droit de réponse. C’est une question de justice et d’honnêteté intellectuelle.

Pour rappel notre acticle de juin 2018

LE TRAITEMENT DE L’UPR PAR LES MEDIAS DOMINANTS

PATRIAM RECUPERARE – HERAULT

P

Le Cercle Patriam Recuperare vous informe de l’installation d’un correspondant pour le département de l’HERAULT.
Les personnes concernées et intéressées peuvent nous contacter à l’adresse suivante :
contact@cercle-patriam-recuperare.fr

Patriam Recuperare – statistiques du site Internet

P

Depuis l’ouverture du site Internet de Patriam Recuperare, nous constatons, alors que nous sommes en période estivale, une augmentation significative du nombre de visiteurs. Le diagramme ci-dessous montre cette évolution depuis le 18 juin, date de la mise en ligne du site  jusqu’au 15 août 2018

Mise à jour du 21 août 2018
Nous observons un pic de connections le samedi 18 août  (112 connections), le dimanche 19 août (277 connections) et le lundi 20 août (168 connections)
Tout aussi intéressante, cette illustration qui démontre que les visiteurs du site Patriam Recuperare se situent sur l’ensemble du territoire français. Notons cependant que Paris, siège des obédiences françaises, totalise le plus grand nombre de visiteurs avec 146 connections suivi par Bordeaux, ville emblématique qui a vu naitre la maçonnerie en France avec 52 connections.

Mise à jour du 21 août 2018. 

Enfin cette courbe des âges fait apparaitre que 25% des connections sont issues d’une tranche d’âge  comprise entre 25 et 34 ans ce qui est nettement plus jeune que l’âge moyen constaté pour les admissions en franc-maçonnerie. Il y a donc là un phénomène de curiosité très encourageant.

Pour tout renseignement : contact@cercle-patriam-recuperare.fr

 

PATRIAM RECUPERARE FICHÉ PAR DISINFOLAB-EU (matricule 38549)

P

Cela pourrait devenir une nouvelle affaire dans l’affaire. En marge de ce qu’il est convenu d’appeler le BenallaGate, nous apprenons qu’une « ONG », sous couvert de statistiques, a fiché plusieurs détenteurs de compte TWITTER dont Patriam Recuperare (matricule 38549). Ces statistiques ont pour objet de mettre en évidence qu’un pourcentage significatif de posts concernant l’affaire Benalla-Macron est issu d’un nombre infime de compte Twitter. L’ombre du Kremlin plane une fois encore au-dessus de l’exploitation qui est faite de cette affaire d’état.

Il serait opportun d’enquêter sur « DISINFOLAB-EU » présentée abusivement comme une « ONG ». Voici 2 liens vers des articles qui soumettent les premiers éléments de réponses aux questions que nous nous posons.

https://www.les-crises.fr/nicolas-vanderbiest-et-le-eu-disinfolab-a-l-origine-d-une-intox-l-affaire-benalla-produit-de-la-russosphere/

https://www.les-crises.fr/tous-fiches-comment-twitter-permet-le-fichage-politique-de-la-population/

Cette affaire dans l’affaire arrive à point nommé. Le « théorème » de Charles Pasqua est devenu une référence des scandales politiques, consistant à rendre illisible une affaire en créant des scandales dans le scandale. Ce qui donnait avec sa verve méditerranéenne :

« Quand on est emmerdé par une affaire, il faut susciter une affaire dans l’affaire, et si nécessaire une autre affaire dans l’affaire de l’affaire, jusqu’à ce que personne n’y comprenne plus rien. »

Pour autant ce fichage rendu possible par TWITTER qui fait commerce de cette activité est inquiétant. Nous reproduisons ci-dessous un document faisant apparaitre un certain nombre de mots clés, qui n’est pas sans rappeler d’autres temps. Sujet particulièrement sensible pour nous Francs-Maçons.

LE TRAITEMENT DE L’UPR PAR LES MEDIAS DOMINANTS

L

Le lundi 25 juin 2018, l’émission « C à vous »* présentée par Anne-Elisabeth Lemoine sur  France 5 avait à son sommaire, l’arrestation de 10 personnes liées à des réseaux extrémistes identitaires.
Participaient à cette émission, Marine Turchi, journaliste à Médiapart, spécialiste des milieux de l’extrême droite et Alain Bauer, ancien grand maître du Grand Orient de France de 2000 à 2003, expert en criminologie.
L’émission se déroule parfaitement, les deux invités ainsi que le journaliste animateur Patrick Cohen s’expriment chacun dans leurs domaines avec intelligence et professionnalisme en s’appuyant sur des éléments factuels en rapport avec le sujet. Mais 15 minutes 27 après le début de l’émission, Antoine Genton, journaliste, prend alors la parole et déroule sa chronique autour de l’affaire AFO (Action des Forces Opérationnelles) le vocabulaire se veut direct, il parle « d’extrême droite » de groupes « ultra violents », de « groupes prêts à prendre les armes », de « fachosphère », de groupes « néo-fascistes ». Groupes qu’il qualifie de plus en plus « remuants ». Puis il donne quelques exemples : Egalité et réconciliation d’Alain Soral, le site F de souche, TV Liberté. Pour illustrer son propos, il présente un document à l’écran pendant 12 secondes où sont présentés les différents acteurs de l’extrême droite dite « virtuelle » sur lequel apparaissent, le logo de l’UPR, son acronyme, le nom de François Asselineau ainsi que sa photo. L’origine de ce document sur lequel s’appuie sa chronique est citée par le journaliste. Il émane du Réseau d’Etude de Formation et de Lutte contre l’Extrême droite et la Xénophobie (REFLEX)*.

Arrêtons-nous instant sur ce groupuscule présenté comme une référence objective en la matière. Dans les faits, REFLEX n’est rien d’autre qu’un mouvement militant antifasciste radical (antifa) fondé en 1986 se présentant comme un collectif libertaire et anticapitaliste. Plusieurs historiens spécialistes de l’extrême droite critiquent ouvertement les travaux de ce groupe dont ses membres se prévaudraient abusivement des titres de « chercheur » et de « spécialiste ». Le site Wikipédia fait état pour sa part d’une polémique née en 2008 sur  « des liens présumés entre ce groupe et certains services de police ». De même, il est dit dans ce même article, que « REFLEX aurait fait partie du réseau United for Intercultural Action qui bénéficie des soutiens financiers de la commission européenne et du Conseil de l’Europe ».

Dès lors, comment un journaliste soumis à la déontologie extrêmement claire de sa profession qui contribue à le soustraire des manœuvres de propagande, de promotion et de désinformation peut s’abaisser à pareille vilenie ?

Le Cercle Patriam Recuperare souhaite que l’UPR et son Président François ASSELINEAU engagent toutes actions en vue d’obtenir un droit de réponse du diffuseur et la juste réparation du préjudice subi.

Le Cercle Patriam Recuperare invite fraternellement Alain BAUER à ne pas se laisser associer à l’avenir à des pratiques journalistiques douteuses qui décrédibilisent l’ensemble des intervenants.

Cercle Patriam Recuperare

(*) https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/saison-9/549923-le-reveil-de-l-ultradroite-en-france-c-a-vous-25-06-2018.html
(**) https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seau_d%27%C3%A9tude,_de_formation_et_de_lutte_contre_l%27extr%C3%AAme_droite_et_la_x%C3%A9nophobie

 

 

PATRIAM RECUPERARE – GIRONDE

P

Le Cercle Patriam Recuperare vous informe de l’installation d’un correspondant pour le département de la Gironde.

 

 

Scroll Up